La passion selon Bach

LelaWarholCe ne sont pas les artistes qui m’inspirent mais les êtres humains tout court, indépendamment de leur profession.

J’accorde une plus grande importance aux actes civiques de l’individu qu’à sa réussite professionnelle ou ses qualités artistiques. J’aimerai citer le nom d’un homme qui m’est cher : Albert Schweitzer.

Ce qu’il a fait en Afrique me touche beaucoup plus que le fait qu’il ait écrit un très bon livre sur Bach ou qu’il ait été un excellent organiste. Mais je pense aussi à tous ceux dont on ignore le nom et qui ont donné leur vie pour l’humanité.

Est-ce qu’un jour je serais capable d’agir comme eux ? Là est la question que je me pose très souvent…

Et rien qu’en écoutant la musique de Johann Sebastian Bach, la réponse me vient spontanément : non seulement moi, mais nous sommes tous capables d’agir ainsi. Bach, c’est la foi, l’humanisme, la confiance en l’être humain et l’espoir.

Publicités